maria-valtorta-a-22-anni-e-mezzo

Le coup de barre dans le dos

Le 17 mars 1920, pendant qu’elle se promenait dans les rues de Florence, Maria fut attaquée par un anarchiste. En criant « à bas les riches et les militaires ! » l’homme la frappa avec une barre dans la colonne vertébrale, au niveau des reins, provoquant une paralysie. Les douleurs furent atroces et Maria resta au lit pendant trois mois. La photo nous la montre en 1920, avant l’aggression.